Cadillac le retour...

Endurance : Cadillac de retour aux 24h du Mans en 2023

La firme américaine annonce redoubler d’efforts au plus haut niveau de l’endurance à partir de 2023 pour livrer bataille en IMSA comme en championnat du monde (WEC).

Et un de plus ! Après l’annonce officielle de Cadillac, la liste des grands constructeurs attendus en endurance à l’horizon 2023 s’allonge encore un peu plus. Selon les différentes déclarations intervenues ces derniers mois, l’engagement de la firme de Detroit s’ajoute en effet à ceux d’Audi, Porsche, Toyota ou encore Peugeot. Voilà qui augure de belles batailles, y compris aux prochaines éditions des 24h du Mans.

Car la marque américaine optera à cette échéance pour la formule LMDh, architecture de prototype également privilégiée par BMW et alternative aux Le Mans Hypercars. Un choix lui permettant de toujours concourir aux Etats-Unis, où “Cad” brille en IMSA, tout en intégrant le championnat du monde (WEC) dont l’épreuve mancelle reste l’évènement phare. Ne cachant pas être candidate à la victoire au général de chaque côté de l’Atlantique, la filiale du groupe GM s’appuie ainsi sur le principe de convergence établi entre les deux séries.

La nouvelle donne l’occasion de se remémorer les ronflements du V8 Northstar, lorsque les LMP noires et argent filaient la campagne sarthoise à l’aube des années 2000, notamment sous les couleurs de l’équipe française DAMS.

Pour ses futures campagnes, Cadillac prolonge son association avec Dallara,l’un des quatre fournisseurs éligibles en LMDh et déjà constructeur du châssis de sa DPi double championne IMSA (2017 et 2018).

Ce sont aussi deux équipes déjà partenaires de la marque qui se chargeront de la partie opérationnelle en piste. Action Express Racing et Chip Ganassi Racing (auparavant impliquée au sein du programme Ford GT) veilleront sur les prototypes hybrides américains.

Leurs débuts sont attendus pour les 24 Heures de Daytona, en janvier 2023, le double tour d’horloge floridien étant la traditionnelle manche d’ouverture du championnat IMSA.

D’ici là, il est fort probable qu’encore d’autres constructeurs manifestent leur intérêt pour l’élite de l’endurance.

3 Photos