Les assureurs lancent le e-constat

Les assureurs lancent le e-constat

Dès le 1er décembre, les automobilistes pourront remplir un constat électronique amiable avec leur smartphone à la place du papier. L'application est téléchargeable.

Exit le constat papier, impossible à trouver lorsque survient un accident, tous les assureurs viennent de s'entendre pour créer officiellement la première application sur smartphone afin de remplir sa feuille jaune et bleu directement.
Seule contrainte, le e-constat ne sera valable que pour les accidents matériels. Pour le reste, la liberté est totale : que l'autre automobiliste ait l'application ou non, peu importe, le process suit le même déroulé que la version papier avec la possibilité de signer de son doigt la déclaration, de dessiner un plan, de géolocaliser le lieu de l'accident, d'envoyer des photos complémentaires du choc et de transmettre directement le constat à l'assureur.

50 ans de constats

Pour les 50 ans du constat en France, l'anniversaire se veut donc innovant. Dès le 1er décembre, l'application sera téléchargeable gratuitement à partir de l'Apple Store ou de Google Play. Environ 3 millions d'accidents matériels sont enregistrés chaque année en France dont la moitié concerne deux véhicules. Ce sont donc potentiellement 1,5 million de constats qui sont susceptibles de passer à l'ère digitale. « Mais si des assurés restent attachés au papier, nous laisserons le choix. Aux Pays-Bas où le e-constat a également été développé en 2012, seuls 5 % des assurés l'utilisent », explique Pascal Demurger, président du Gema (groupement des mutuelles) et vice-président de l'Afa (Association française de l'assurance).

Baisse des fraudes ?

Validée par la CNIL, l'application permet de pré remplir certains champs comme le nom des assurés, les adresses des conducteurs, le numéro d'immatriculation...l'environnement est ensuite complètement identique. Et comme e-constat est le fruit d'un accord entre tous les assureurs, l'application est ouverte à tous. Simple et rapide, elle est également intéressante pour les assureurs qui y voit là une manière également de rendre plus rapide le traitement des sinistres (48 heures en moyenne pourrait être gagnées) sans parler d'une réduction des fraudes puisque l'envoi du constat peut être associé aux photos.

 

Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi