Les constructeurs les plus rentables...

Les constructeurs automobiles les plus rentables – CLASSEMENT 2021

Ferrari est toujours en tête. Mais derrière, les chiffres dénotent des changements très intéressants, avec l’arrivée de Tesla sur le podium.

Plus  que les volumes de vente ou la part de marché, voici le chiffre qui obsède tous les dirigeants de l’univers automobile. Le compte Twitter Car Industry Analysis a compilé les marges d’exploitation publiées dans les rapports annuels de 19 constructeurs majeurs en 2020.

Première constatation : Ferrari continue de dominer ce classement. Malgré la crise sanitaire, Maranello opère à un niveau de rentabilité inconnu des autres marques avec un taux de marge de 21 %.

« Un mélange de produits à la pointe, de marketing impeccable, de listes d’attente culminant à 5 ans ou de véhicules personnalisés fabriqués à l’unité expliquent cette réussite », indique ce compte, animé par l’analyste financier colombien Felipe Munoz. L’année 2020 a notamment été marquée par le lancement de la Ferrari Roma, destinée à conquérir un nouveau public, plus jeune et à la recherche d’un daily driver plus discret.

Tesla désormais très rentable

Deuxième constatation : Tesla grimpe sur le podium. Après des années de pertes, la marque d’Elon Musk gagne (enfin) beaucoup d’argent. Sa marge opérationnelle s’établit à 6,3 % en 2020, alors qu’elle était négative l’année précédente. Les investissements réalisés sur le lancement de la Model 3 (développement, création de nouvelles usines…) sont désormais effacés par le succès mondial de cette voiture. La marque américaine a livré 500 000 véhicules l’an dernier. Des volumes cinquante fois supérieurs à Ferrari… mais encore quatre fois inférieurs à ceux de la marque Mercedes-Benz.

Mais le constructeur américain devra se méfier de deux phénomènes. D’abord les attentes irrationnelles des marchés financiers – l’action Tesla a chuté de 7 % à l’annonce de ses excellents résultats au quatrième trimestre – mais aussi la concurrence grandissante des marques historiques sur le marché de l’électrique. Elon Musk et ses équipes devront peut-être trouver une voie médiane entre rentabilité immédiate et volonté d’inonder la planète en cassant les prix. Son désamour pour la bourse et la mise en service de l’usine de Berlin pourraient davantage le porter vers la deuxième solution.


Toyota et Suzuki en vedette

Toyota et Suzuki conservent leurs excellentes habitudes. Les deux marques japonaises affichent plus de 6 % de marge en 2020, malgré un contexte rendu difficile par la pandémie de Covid-19. Les années de développement sur l’hybride, l’excellente qualité des produits et une bonne gestion de la pénurie de semi-conducteurs ont permis à Toyota d’obtenir ces résultats. Le succès de la Yaris en Europe – numéro 1 des ventes en janvier – devrait donner un coup de fouet supplémentaire aux volumes.

Côté Suzuki, c’est la très belle maîtrise des coûts et une position très favorable sur le marché indien (avec Maruti) qui permettent ces résultats. L’alliance en construction entre les deux constructeurs (participations croisées, produits rebadgés comme l’Across et la Swace, etc.) devrait se renforcer dans les années à venir.

A noter : le groupe Renault ne figure pas dans ce classement en raison des pertes enregistrées en 2020 : marge négative de 0,8 %. Jaguar-Land Rover ou Nissan opèrent selon un calendrier financier décalé. Les groupes chinois produisant des véhicules pour d’autres marques sont exclues du classement.



5 Photos