Pneumatiques : un marché hyper disputé

Les pure-players et les réseaux de constructeurs réinvestissent le marché du pneu, en baisse de 0,5 %. Leur part de marché est remontée à plus de 40 et 46 % sur le tourisme et le SUV.

Le contexte est retors pour les distributeurs de pneumatiques. Les prix de vente sont toujours sacrifiés. Le panel gfk du syndicat des professionnels du pneu (hors pure-players et réseaux de constructeurs) révèle une baisse de prix de - 2,3 % pour les marques premium, - 4 % pour les MDD et - 1,8 % pour les marques de second rang. Cet effort tarifaire n’a pas suffi à relancer l’activité, en repli de 0,5 % en 2014 avec un écart négatif de 85 000 enveloppes.

La faute revient principalement à la chute des ventes de pneus hiver en raison d’une météo trop clémente. « Les automobilistes confondent encore pneus hiver et pneus neige »


Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi