Reprise des ventes de voitures neuves en France en novembre

Reprise des ventes de voitures neuves en France en novembre

Derrière les chiffres officiels qui indiquent un recul de 4,4%, c'est quand même un redressement de +5,7% en données corrigées des jours ouvrables qui est enregistré.

Ce n’est pas un redressement triomphal. Mais c'est une confirmation de la reprise. En données brutes, les ventes de voitures neuves en novembre sur le marché français se tassent de 4,4%. Cependant, si l’on tient compte du nombre de jours ouvrables (19 en novembre 2013) et (21 en novembre 2012), c’est une croissance de + 5,7% qui est enregistrée.

Après octobre, c’est le second mois de l’année à enregistrer une croissance en données corrigées, le vrai marché, sans trompe l’œil.


Décembre devrait être un bon mois de vente

Au cumul des 11 premiers mois de 2013, il s’est immatriculé 1,614 million de voitures, soit une baisse de 7,1% par rapport à la même période de 2012.

Il fonde cet optimisme en tablant sur un bon mois de décembre. Selon les constructeurs français, le durcissement des malus écologiques à partir de 2014 et la disparition de certaines tranches du bonus, devraient accélérer les ventes de fin d’année.

Novembre favorable aux marques françaises

Pour les constructeurs français, quel que soit le mode calcul retenu, le mois dernier a été positif. Ensemble, ils affichent une croissance de 4,1%, ce chiffre est la concrétisation des commandes enregistrées les mois derniers.

Peugeot poursuit le redressement amorcé en octobre et augmente ses ventes de 7,1%, tiré par 208, 2008 et surtout la nouvelle 308.

Citroën, en passe difficile depuis le début de l’année, frémit de +1,5% ce qui lui fait repasser ponctuellement la barre des 14% de part de marché. Le chevron  commence à profiter d’un nouveau C4 Picasso qui monte en puissance.  

Un nouveau bond pour Dacia

A sein du groupe Renault, la marque au losange stabilise ses ventes (+0,4%) ce qui lui permet de regagner 0,9 point de marché à 18,28%.

La Clio IV est leader du marché VP en France, aussi bien sur le mois isolé avec 7 420 immatriculations en novembre et que au cumul avec 93 659 immatriculations.

Dacia bondit de 18%, et dépasse largement la barre des 5%. La marque roumaine devance sans cesse davantage les grands généralistes, Ford et Opel, toujours à la peine avec des replis respectifs de -24,6% et de -23,8%.

Dacia bénéficie du renouvellement de sa gamme avec Nouvelle Sandero, Logan MCV et Dokker.

« Nous sommes confiants sur le fait que nous terminerons l’année comme nous l’avions prévu, commente Bernard Cambier, directeur commercial France du groupe Renault. Nous sommes aujourd’hui à plus de 25,3 % de part de marché VP + VU à fin novembre contre 24,15% à la fin 2012. Le mois de Décembre 2013 devrait être significativement supérieur à celui de l’année dernière et la marque Dacia confortera sa 5ème place du marché VP sur l’année. »

Fort de ses ventes tactiques, Fiat parvient à faire progresser ses immatriculations de 2,5%.

Un petit frémissement prévu en 2014

Quand on a touché le fond, on ne peut que rebondir. C'est en l'occurrence ce que pensent la plupart des analystes à propos du marché de l'automobile en 2014.

"Pour 2014, on s'attend à un  léger rebond, qui sera plutôt dû aux nouveaux produits comme Captur et 2008", a déclaré Patrick Blain, président du CCFA.

Pour Flavien Neuvy de l'Observatoire Cetelem de l'automobile "il est impossible que le marché chute encore l'année prochaine."

"Aujourd'hui on a des particuliers et des entreprises qui diffèrent leurs achats de voitures. On aura perdu environ 450.000 immatriculations entre 2011 et 2013. A un moment donné, il faut bien renouveler sa voiture, c'est mécanique".

Jean Pierre Genet


Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi