Retour à un marché VN à 2 millions en 2016

Passé le cap des années moroses dans l'automobile ? Pour le Bipe, 2015 signe en tout cas le début de la reprise des ventes de voitures neuves. 2016 devrait confirmer le mouvement.

Finis les carnets de commandes en berne et le marché sous la barre fatidique des 1,8 million de véhicules neufs ? Le Bipe estime en effet que l'année 2015 devrait se terminer avec des immatriculations d'environ1,910 million de véhicules et surtout une poursuite de la reprise l'année prochaine et un marché qui s'approcherait à nouveau des 2 millions de VN. « Les indicateurs macro-économiques sont au vert pour les prochains mois. La consommation des ménages va rester soutenue en France avec des ingrédients assez positifs pour la hausse du pouvoir d'achat comme, de nouveau, des créations d'emplois, une légère hausse des salaires et toujours assez peu d'inflation. Les investissements des entreprises redeviennent positifs d'autant que le prix des matières premières continue de s'afficher à la baisse. Enfin, le coursde l'Euro protège notre solde extérieur français », analyse en préambule Eric Champarnaud, vice-président du Bipe.


Toujours selon le Bipe, 2015 devrait s'achever sur un marché dont les ventes s'équilibrent entre les particuliers (910 000 voitures) et les entreprises (965 000 unités) pour atteindre le niveau de 1,910 million de véhicules neufs, en hausse de 6,4 % par rapport à 2014. Mais 2016 pourrait voir une nouvelle hausse du marché de l'ordre de 3,1 % et frôler les 2 millions de voitures neuves (930 000 véhicules vendus aux particuliers et 1,010 million aux entreprises). « Les ventes aux particuliers ne peuvent que remonter dans les mois à venir. Nous sommes arrivés à un niveau incompressible de la demande et clairement, les automobilistes ne peuvent plus supprimer de voiture. Le superflu a déjà été éliminé », poursuit Eric Champarnaud.


Partagez cette page avec un ami

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer cette page à un ami
Son adresse e-mail
Votre adresse e-mail

Voir aussi